Alors, on n’attend pas Patrick… et Simon ?

La morosité actuelle rend encore plus cruelle leur absence. Coup sur coup, leur départ plutôt discret a assombri l’année dernière, et nous nous rendons compte de plus en plus à quel point ces deux amuseurs nous manquent !

Souvenez-vous de leur parodie désopilante de la comédie musicale Grease :

.

Mais ça n’est pas tout : ils ont remis le couvert 25 ans plus tard ! Kitsch et Net s’est bien sûr délecté de la parodie de leur propre parodie…

.

Ecoutez notre admiration  envers ces maîtres du kitsch, et ne raccrochez pas !

[audio:http://dl.dropbox.com/u/19255952/KitschetNet/Topaloff_Sim-10-07-10.mp3]

.

Nous n’oublions pas non plus l’humour de Topaloff qui fut le parrain de la bible du 45 tours improbable et inouï : Bide & Musique

Grâce à Internet, nous pouvons donc toujours nous délecter des exploits de ces deux-là.  Et la peau de nos zygomatiques reste bien tendue, merci petit Jésus !

Reprise coréenne de « Nuit de folie » de Début de Soirée

La comédienne improvisée chanteuse sud coréenne Jo Hye Ryun a sorti son album « Won’t Be Long » au début de cette année. C’est le buzz à 20.000 visiteurs la première semaine de la mise en ligne de ce clip « Nuit de folie ». J’avoue que je ne sais pas quoi dire, tant j’adore ! Là, ça se passe de tout commentaire. C’est juste exceptionnel.

A savourer en boucle. Le refrain, le kaléidoscope de l’espace, le décors à gros budget, les lentilles à grand champs qui filment de près, la mythique Corée… graphie particulièrement à 1’20… Tout y est !

Encore merci à Lolo. T'es génial !

Faiseuse d’angélisme

Cette jeune femme s’appelle Sophia Marie. Elle vit au pays de Mickey et de George Bush Père et Fils. Elle a été tellement frappée par l’annonce faite par le Saint-Esprit qu’elle a décidé de faire partager ses expériences ici-bas en étant une fille top-super-giga-branchée-youtubeuse et bloggeuse. Le Professeur a traduit sa présentation sur la page du site des Tubes (je sais que ça va être dur, mais essayez d’aller jusqu’au bout : le Professeur a bossé. Merci.)

 » Je fais tout mon possible pour devenir un jour une joueuse de harpe professionnelle, un professeur de musique, et une réalisatrice de films. Je suis une fan de musique ! Je joue de la harpe depuis 12 ans. Je joue aussi de la guitare et du piano. Pourquoi ai-je ouvert ce compte ? Principalement pour partager avec vous, où que vous soyez dans le monde, mes compositions originales pour harpe et pour guitare. J’aime aussi tourner mes propres clips pour accompagner mes reprises. J’ai aussi des tranches de vie amusantes enregistrées « en direct » avec ma famille et mes amis. Je précise que mes vidéos sont visionnables par tous – pas besoin de s’inquiéter (note du professeur : malgré tout, ne pas être cardiaque). Ce sera toujours le cas. LOL MDR.
Un petit plus sur moi : je suis chrétienne et fière de l’être et j’essaye de L’honorer dans tout ce que j’entreprends. C’est vrai ! J’aime sans doute un peu trop la mode et le shopping ! Oui, c’est moi, « LA fille » qui va porter cette petite robe BCBG quand tout le monde porte un jeans. J’y peux rien, je suis comme ça. Vous ne me verrez jamais dans un Leader Price, tout simplement parce que je refuse d’y mettre les pieds. Je suis le type de personne qui continuera à danser et chanter même si je suis complètement dans le pâté. J’adore plus que tout les beaux bijoux, et aussi accorder des pièces vintage qu’on verra sur aucune autre fille. Je porte même des bottes l’été ! (
note du professeur : son copain qu’on voit dans le clip ci-dessous, il dit rien ?) Et si vous pensez que c’est nase, je m’en fiche ! J’aime lire pour le plaisir. J’écris des chansons et je chante toute seule dans ma chambre. J’arrive pas à détester mes chiens. J’adore me faire des nouveaux amis où que je sois. J’adore mon iPod. J’adore VotreTube. J’adore mon Mac (note du professeur : je pense qu’elle parle de l’ordinateur). Mes deux meilleures amies, Anna-Maria et Mamie, elles sont si géniales !!! Elles sont toujours là quand j’ai besoin d’elles !! (note du professeur : pour lui porter ses sacs lors des aprem’ shopping ?) J’adore aussi ma famille (mes sœurs s’appellent Celia et Olivia). Lâchez des com sur mon blog (nom laissé en anglais par le professeur) : http://tasspélolmdr.blogs.gov »

Ça donne envie de voir ses vidéos, non?

Cette jeune fille est aussi une artiste engagée, et on a essayé de la diaboliser. Malgré tout, elle s’exprime quand même car elle sait écrire. Trop forte.

On a aussi droit à un aperçu de ses talents cinématographiques avec, comme partenaire, son lèche-bottes préféré du moment :

Après moult visions, le Professeur a compris : c’est pas elle qui chante. Trop fort, le Professeur.

Précision : ce n’est pas un cas de « claudecellerisme », car elle ne se prend pas pour Jacques Brel. Je sais que le concept est plutôt abscons. Il était donc important de préciser.

Gare à la pénurie !

« Il n’y en a plus, on n’a pas étré livrés ! », « Je vais être à sec, où je peux en trouver ? », « Ca fait deux heures que je fais la queue pour en avoir », « J’en ai pris trois bidons en prévision »… Et oui, la pénurie nous guette, et la paranoïa aussi.

Dites-vous qu’il y a plus dans la « dèche » que vous, comme Philippe Simille, alias Lou Desesprit !

Ancien parolier de Stone et Charden, il est clairement en manque de cette boisson gazeuse prisée par notre invité Supermanu, et les dirigeants de la première chaîne… Heureusement que l’éternel Guy Marchand était là pour nous sauver, avec un bon jus de fuit multivitaminé…

Ecoutez notre temps de cerveau disponible :
[audio:http://dl.dropbox.com/u/19255952/KitschetNet/Coca_ou_orange14-08-10.mp3]

Après une longue carrière d’acteur, le grand Guy a repris les micros pour une tournée très jazz. Il passera certainement près de chez vous.

Hé, Guy, remets-donc ta tournée !

Scott Walker dans sa période « claudecellerienne »

Pour savoir qui est Scott Walker ? Qu’est-ce que le Claude Cellerisme ? voir les articles précédents
Pour savoir qui nous sommes et pourquoi vous avez atterri sur cette page, nous aimerions bien le savoir…

Reprise du célèbre « tango funèbre » de Jacques Brel. Claude Celler en version originale non sous-titrée.

En cadeau, le tango funèbre en version vivante enregistré lors du concert de Jacques Brel à l’Olympia de Paris en 1964.

Et vous comprendrez en comparant les deux versions que Scott Walker se débrouille plutôt bien..
Il a fait d’autres reprises de Jacques Brel (par exemple, « Mathilde » et « beau et c(ensuré) à la fois »).

Un regard engagé et pénétrant sur la maladie

Un petit appendice musical à notre émission de l’été dernier sur les « artistes engagés ».

Avant de recevoir des vidéos en réponse à celle-ci sur TonTube pour nous montrer vos doigts, il faut préciser qu’il s’agit d’une bonne action, car c’est une chanson composée pour la détection précoce de la longue maladie de la prostate.

Attention, sens de l’humour (noir) nécessaire.

Kitsch et Net, la chanson, côté obscur.

Mon vieux, t’es un crooner, avec un grand C. Fallait pas commencer.

Il manque à ce blog l’élément indispensable à la culture kitschologique de tout kitschologue qui se respecte, l’épitomé du briseur de cœurs à la corde vocale sertie de velours, le trouble-fête(s) de tous les fiévreux du samedi soir qui, à l’entendre, restent bouche-bée à la vue des agapes spirituelles du beau sexe soudain répondant tout-ouïe aux injonctions à se transformer en Aphrodite de l’Adonis : le crooner.

Voici un crooner, Scott Walker, qui donne un cours magistral de croonerie à tous les futurs impétrants en reprenant la célèbre chanson de Michel Legrand :

Les mecs, si jamais vous voyez Scott Walker débarquer dans votre soirée et que voulez pécho des meufs, c’est inutile. Allez plutôt boire des bières chez un pote et vous faire une crampe de la main. J’entends évidemment que la crampe résulte du va-et-vient sur le joystick pour gagner le 100 mètres sur l’Amstrad CPC 464 à Daley Thompson Olympic Challenge (je rappelle que le Professeur s’adresse à des kitschologues).

(pour les pressés, vous pouvez déplacer le curseur de la vidéo directement à 6’36 »)

Sylvie Vartan déprime

L’habituée des reprises foireuses des chansons à succès anglo-saxonnes, la grande Sylvie Vartan, nous faisait une petite dépression en 1983. Souvenez-vous, elle chantait « Déprime à quoi tu rimes avec ton parfum d’aspirine. » sur un air de « Sweet Dream » d’Eurythmics. Grandiose !

C’est presque le cas de le dire : une chanson aspirine.