Kitsch is my reality…

Notre prochaine émission rendra évidemment l’hommage qu’il mérite au réalisateur de La Boum, La Boum 2…etc : Claude Pinoteau. Grâce à l’inimitable Richard Sanderson qui dans le premier opus a fait slower Sophie Marceau, entre autres, avec « Go on forever« , évidemment sur une musique de Vladimir Cosma !

Nous nous pencherons également sur quelques reprises du fameux « Video killed the radio star » des Buggles, avec notamment l’ultra kitsch version française par Ringo (Willy Cat), l’ex mari de Sheila !

Nous vous laissons apprécier les textes… métaphysiques (Si-si ! Ils ont bien été préalablement écrits, et non improvisés lors de l’interprétation) auxquels je crains de ne pouvoir lui fournir de réponse.

Le clip :

Celles et ceux qui ont connu ces années-(glorieuses ?)-là se souviendront que c’était l’époque des kaléidoscopes de l’espace, des playbacks plus ou moins réussis, des mises en scènes et décors flashies. Et on trouvait ça bien, on adorait. Maintenant, c’est vrai que ça fait ringard, et c’est pour ça qu’on adore encore plus.

Les observateurs de notre laboratoire ont remarqué que cette chanson n’avait pas une once de simili chuchotement de guitare électrique. Alors pourquoi, dans ce clip, Ringo semble-t-il s’exploser les doigts de la main droite et de se tordre le coude et l’épaule gauches en imitant Pete Townshend des Who? Après des heures de thèses, nos étudiants ont fini par comprendre : Ringo n’avait tout simplement pas branché sa guitare. CQDF.

Etait-il le précurseur français du « air guitar » ?

Ces questions, et bien d’autres encore, seront âprement débattues par notre équipe de kitschologues toute cette semaine dans Kitsch et Net !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.